Rémunération durant le congé individuel de formation

 

L’autorisation d’absence donnée par l’employeur n’entraîne pas automatiquement le maintien de la rémunération, ni la prise en charge des frais afférents à la formation. 
Le maintien de la rémunération n’est acquis par le salarié que lorsqu’il a obtenu l’accord de l’organisme paritaire agréé à cette fin. Selon les cas, celui-ci prend en charge 80 % ou 90 % de la rémunération habituelle du salarié, sauf si celle-ci est inférieure à deux fois le SMIC. La prise en charge du salaire est alors totale. 
Concrètement, c’est l’employeur qui verse la rémunération et se fait rembourser par l’organisme agréé.

- Salariés en CDI : au moins à 80 % ou 90 % de votre rémunération habituelle, sauf si celle-ci est inférieure à deux fois le SMIC

- Salariés ou anciens salariés en CDD : au moins 80 % du salaire moyen perçu au cours des 4 derniers mois en CDD


Salaires cif formation

Durée de versement

Le stagiaire est rémunéré pendant toute la durée du stage si celui-ci ne dépasse pas un an à temps plein ou 1 200 h à temps partiel.
Si le stage dépasse un an à temps plein ou 1 200 h (stage à temps partiel ou séquences discontinues), le stagiaire doit vérifier auprès de son OPACIF qu'il peut obtenir une prise en charge.


 

Frais de stage

Les frais de stage (inscription, hébergement ou transport) peuvent être pris en charge, en totalité ou en partie, par l'employeur ou par l'organisme collecteur.

Les frais de formation ne sont pas obligatoirement pris en charge : si la demande de prise en charge est acceptée, ces frais sont supportés intégralement par l'Opacif. A défaut le salarié, outre le fait qu'il ne sera pas rémunéré, devra assumer les coûts liés à la formation.

Les travailleurs handicapés qui suivent un stage agréé par l'Etat dans un centre de rééducation professionnelle sont eux aussi rémunérés par l'Etat.